Visas pour la Chine

Les informations qui suivent sont destinées à aider les ressortissants français dans leur compréhension de la législation chinoise relative au séjour des étrangers.

Ces informations sont données à titre indicatif et ne dispensent pas les personnes désireuses de se rendre ou de s’installer en Chine de demander, auprès de l’Ambassade et des Consulats de Chine en France ou encore auprès des bureaux de l’immigration, confirmation des procédures qui leur sont applicables. L’Ambassade et les consulats français ne sauraient être tenus pour responsables de problèmes qui pourraient résulter d’une mauvaise interprétation de ces informations.

1- Informations générales


Le visa est obligatoire pour les ressortissants français séjournant ponctuellement (30 jours maximum pour un visa touristique) ou durablement en Chine continentale (pour Hong-Kong et Macao, voir ci-dessous). L’obligation de visa est levée dans les seuls cas suivants :

  • depuis le 1er janvier 2013, les ressortissants de 45 pays, dont la France, peuvent bénéficier d’un transit de 72 h sans visa à Pékin (aéroport de la capitale), à Shanghai (aéroports de Pudong et Hongqiao), à Canton (aéroport Baiyun) depuis le 1er août 2013, à Chengdu (aéroport de Shuangliu) depuis le 1er septembre 2013 et à Shenyang et Dalian (province du Liaoning, aéroports de Taoxian et Zhoushuizi) depuis le 1er janvier 2014.

    Pour bénéficier de cette facilité, les passagers doivent être en possession d’un billet confirmé pour un pays tiers et, s’il y a lieu, d’un visa pour ce pays. Ils ne sont pas autorisés à quitter la municipalité de Pékin, celle de Shanghai celle de Chengdu, la province du Guangdong ou les villes de Shenyang et Dalian et doivent repartir dans les 72 h à destination du pays tiers pour lequel ils possèdent une réservation. Cette facilité est réservée aux passagers en transit vers un pays tiers : un aller-retour entre la France (ou tout autre pays) et Pékin, Shanghai, Chengdu, Canton, Shenyang ou Dalian, même pour une durée inférieure à 72 h, est soumis à l’obligation de visa. Les voyageurs doivent solliciter ce transit auprès de leur compagnie aérienne et sont invités à vérifier auprès de cette dernière si l’itinéraire proposé est compatible avec un transit de 72h sans visa.
  • les ressortissants français sont autorisés à se rendre sur l’île de Hainan sans visa, à condition de passer par une agence de voyages et de faire partie d’un groupe de cinq personnes au moins. Dans ce cas, la durée de leur séjour ne pourra excéder 15 jours, et ils ne devront pas quitter l’île de Hainan pendant ce séjour. Ils devront repartir de Hainan pour une destination étrangère ou pour Hong-Kong ou Macao.

Le passeport doit être valide au moins 6 mois après la date de sortie du territoire. Il faut entrer en Chine dans les trois mois qui suivent la date à laquelle le visa a été délivré. Une fois entré, vous pouvez rester en Chine durant la période autorisée par le visa.

Si vous dépassez la durée ou la date limite, vous ne pourrez quitter la Chine qu’après avoir obtenu un visa de sortie et payé une amende d’un montant actuellement fixé à 500 yuans par jour de retard, jusqu’à concurrence de 10 000 yuans.

Les Français qui désirent, au cours de leur voyage en Chine, se rendre à Hong Kong ou Macao, puis revenir en Chine continentale pour prendre un avion de retour vers l’Europe, doivent obtenir un visa comportant au minimum deux entrées. À défaut d’un tel visa, ils devront solliciter un nouveau visa de la part des autorités chinoises afin de regagner la Chine continentale. Cette formalité demande parfois plusieurs jours de délai.

Pour se rendre dans la province du Tibet, vous devez obligatoirement faire partie d’un voyage organisé, sauf exceptions à caractère dérogatoire à solliciter auprès de l’Ambassade de Chine à Paris ou des Consulats généraux de Chine à Strasbourg et Marseille. Tout contrevenant s’expose à une lourde amende, voire à une peine d’emprisonnement.

Pour les différents types de visa, se reporter aux sites institutionnels de l’Ambassade de Chine en France ou des consulats de Chine à Strasbourg, Marseille, Lyon, St Denis de la Réunion ou Papeete.

Suite à l’obtention d’un visa de long séjour, il est nécessaire d’effectuer les formalités relatives à votre permis de résidence dans un délai de 30 jours à compter de votre arrivée sur le territoire chinois. Une fois le dossier déposé auprès du bureau des Entrées et Sorties de la Police chinoise locale, il faut compter 21 jours soit 15 ouvrables entre la date du dépôt du dossier et l’obtention du permis de résidence.

2- Obtention d’un visa à partir de Hong-Kong pour la Chine continentale


L’attention des ressortissants français désireux de solliciter des visas de tourisme pour la Chine continentale depuis Hong-Kong, y compris à destination de la zone économique spéciale de Shenzhen, est attirée sur le fait qu’un délai minimal de quatre jours est désormais à prévoir et que des justificatifs sont exigés pour leur obtention : billet de retour, réservation d’hôtel et assurance (document original), attestation d’hébergement pour les voyageurs prévoyant un hébergement chez des particuliers. Pour les visas d’affaires, l’original de la lettre d’invitation, comprenant l’itinéraire prévu, est également demandé.

Dans ces conditions, il est vivement recommandé aux voyageurs venant de France à Hong-Kong pour se rendre ensuite en Chine continentale de demander un visa d’entrée en Chine avant leur départ, auprès de l’Ambassade de Chine à Paris ou des Consulats de Chine en France.

Dernière modification : 26/01/2016

Haut de page