Visa Schengen – Mise en œuvre de la biométrie à partir du 12 octobre 2015

Depuis le 12 octobre 2015, date de la mise en œuvre de la BIOMETRIE, tous les demandeurs de visa doivent prendre rendez-vous auprès du centre de visa TLS de Shanghai.

Le recueil de données biométriques en vue de la délivrance de visas sera mise en œuvre par les Etats Schengen en Chine, comme dans tous les pays d’Asie orientale le 12 octobre 2015. A partir de cette date, tous les demandeurs de visa devront prendre rendez-vous auprès du centre de visa TLS de Shanghai.

Appels depuis la Chine continentale :
Téléphone : +86 (021) 60168668 ou +86 (021) 22218401
Le centre d’appel est ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h00 et de 13h15 à 16h30

Appels depuis Hong-Kong et l’étranger :
Téléphone : +86-21-6016-8668 (fuseau horaire de Pékin)
Le centre d’appel est ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h00 et de 13h15 à 16h30

Le demandeur de visa devra se déplacer en personne jusqu’au centre de traitement des demandes de visas (pour la France : TLS) ou, dans quelques cas précis, au consulat. Les empreintes digitales des dix doigts de la main et les photos des demandeurs de visas seront recueillies.

Ces données biométriques seront stockées dans un système nommé VIS (Visa Information System), qui pourra être consulté par tous les Etats Schengen, ainsi que par la police aux frontières de ces Etats. Ces données resteront valables pendant 5 ans et les personnes qui voyagent fréquemment n’auront donc pas à se soumettre à cette procédure à chaque voyage. Ce n’est qu’au bout de cette période de 5 ans qu’il faudra une prise d’empreintes et de photo.

La procédure est rapide, simple et discrète. Une seule comparution du demandeur est nécessaire Le visa une fois délivré sur le passeport pourra être retiré soit par le demandeur lui-même soit par un mandataire.

Les identifiants biométriques versés au VIS sont valables pendant 59 mois. La reprise des empreintes d’un demandeur n’est donc pas nécessaire lorsque celui-ci dépose une nouvelle demande durant cette période.

1. Pourquoi ?

L’instauration de la biométrie et du système VIS est le corollaire technique de l’établissement d’une zone commune en Europe où a été instaurée la libre circulation des personnes dans son espace Schengen. Cette libre circulation ne se fait pas au détriment de la liberté ni de la justice et de la sécurité. Elles bénéficie à tout le monde, aux Etats comme aux voyageurs dans le respect du principe de mobilité et de sécurité (lutte contre le terrorisme, l’immigration illégale, les trafics humains, les vols de passeports et les usurpations d’identité, etc.).

2. Qui peut en être exempté ?

-  Les enfants de moins de 12 ans
-  Les personnes pour lesquelles la prise d’empreintes digitales est impossible physiquement (personnes amputées des mains ou des doigts)
-  Les chefs d’Etat et de gouvernement et leur conjoint, ainsi que leurs délégations si elles voyagent pour des raisons officielles.

• Les titulaires de passeports diplomatiques devront être à terme exemptés de visa Schengen et donc de la biométrie dans le cadre de l’accord négocié avec la Chine qui devrait entrer en application très prochainement.

3. Où ?

Les demandeurs voyageant à titre individuel, comme les demandeurs voyageant en groupes touristiques ADS pourront déposer leurs empreintes et se faire prendre leur photo d’identité dans le centre visa de leur choix, en fonction de leur lieu de résidence.
La France dispose actuellement en Chine de 6 centres visa (Beijing, Shanghai, Shenyang, Guangzhou, Chengdu, Wuhan).
Elle a demandé et obtenu des autorités chinoises la possibilité d’ouvrir 9 centres visa supplémentaires (Xi’an, Hangzhou, Kunming, Fuzhou, Changsha, Shenzhen, Chongqing, Ji-nan, Xiamen), afin de faciliter les démarches des demandeurs (problème d’éloignement). La France espère obtenir rapidement l’accord des autorités pour ces 9 centres.

Dernière modification : 24/10/2016

Haut de page