Signature de l’accord du Laboratoire International Associé VIRHOST

Lors de son passage à l’Institut Pasteur de Shanghai, le Ministre des Affaires étrangères et du Développement international, Jean-Marc Ayrault, a assisté à la signature d’un accord formalisant la création d’un laboratoire franco-chinois dédié à la recherche sur les interactions cellulaires entre virus et hôtes.

Le Laboratoire International Associé « Analyse des interactions Virus-Hôte pour le ciblage des infections virales humaines » (LIA VIRHOST) a été au cœur de la visite du Ministre des Affaires étrangères et Développement international à l’Institut Pasteur de Shanghai le 1er novembre 2016. L’accord a été signé en présence du président de la branche de Shanghai de l’Académie des Sciences de Chine, M. Zhu Zhiyuan, du directeur et du co-directeur scientifique de l’Institut Pasteur de Shanghai, M. Hong Tang et M. Fernando Arenzana, ainsi que des porteurs du laboratoire, le Dr. Serge Bénichou et le Pr. Paul Zhou. La création de ce LIA témoigne du renforcement de la coopération entre l’Institut Pasteur de Shanghai et les institutions françaises (CNRS, Inserm, Université Paris-Descartes, Institut Pasteur de Paris et Institut Cochin). La présence à cette signature du Ministre des Affaires étrangères et du Développement international rappelle l’importance que la France accorde à la coopération scientifique franco-chinoise, dont l’Institut Pasteur de Shanghai est particulièrement emblématique.

JPEG - 734.4 ko
De gauche à droite : M. Pierre Lemonde, M. Emmanuel Lenain, M. Jianhua Wang, M. Tang Hong (signataire), M. Maurice Gourdault-Montagne, M. Jean-Marc Ayrault, M. Zhu Zhiyuan, M. Antoine Mynard (signataire), M. Serge Bénichou, M. Axel Cruau, M. Fernando Arenzana.

Dédiés à la recherche sur les interactions établies entre certains virus et les cellules hôtes, les principaux projets du LIA VIRHOST sont articulés autour de deux axes. Le premier consiste à développer un programme de recherche original sur la caractérisation des interactions entre le virus de l’hépatite B et certaines voies cellulaires. Le second est la poursuite d’un projet déjà initié entre l’équipe de Paul Zhou et celle de Serge Bénichou sur le virus du VIH.

Dernière modification : 07/11/2016

Haut de page