Renforcement de la recherche littéraire entre les universités de Bordeaux et de Wuhan

Les relations qui se sont tissées dans les années 80 entre les universités de Bordeaux et Wuhan ont connu depuis 2006 un nouvel essor. Dans le cadre de leur partenariat, le département de français de l’institut des langues étrangères de l’Université de Wuhan et le département des Lettres de l’Université Bordeaux Montaigne ont développé une réelle dynamique de mobilité au niveau de l’enseignement supérieur favorisant la coopération entre les systèmes éducatifs chinois et français.

Depuis 2006, la mobilité étudiante et enseignante entre Wuhan et Bordeaux ne cesse de se développer dans le domaine des lettres et des langues. En 2015 comme chaque année, un enseignant français de Bordeaux Montaigne est venu en mission à Wuhan, 10 étudiants wuhanais sont partis un an en échange à Bordeaux, et 6 étudiants français séjournent à l’université de Wuhan.
Cette mobilité nourrit le développement des coopérations scientifiques entre ces deux établissements. A ce jour, dix projets de recherche impliquant de jeunes doctorants chinois ont vu le jour.

Chaque mission française s’accompagne d’entretiens et de conseils méthodologiques auprès des étudiants de master et de doctorat de l’université de Wuhan, favorisant ainsi la préparation de leurs poursuites d’études en France. La variété des séminaires spécialisés qui sont animés par les chercheurs de l’Université Bordeaux Montaigne renforce l’attractivité des enseignements fondamentaux proposés au sein du département de français de l’université de Wuhan. Les interventions de ces dernières années ont porté sur la littérature française, la littérature générale et comparée, la linguistique, la didactique, l’histoire et la littérature, la littérature francophone, la grammaire et la stylistique, l’histoire de France…
Cette coopération participe également au rayonnement en France de l’excellence académique du corps enseignant du département de français de l’université de Wuhan. Le Professeur DU Qinggang a animé à Bordeaux en novembre 2011 un cycle de conférences sur Henri Michaux et la Chine, le mythe de Pangu, et la Révolution Culturelle, et le Professeur WU Hongmiao est venu à Bordeaux en tant que
Professeur invité en 2014 pour donner des enseignements sur la culture chinoise et sur la linguistique.

JPEG
Le Jury de thèse de LIAO Min le 1er juin 2015. De gauche à droite : DU Qinggang, LIU Chengfu, Sylvie VIGNES, Eric BENOIT, LIAO Min, WANG Jing, WU Hongmiao, WANG Zhan.

Enfin la mise en place de relations de coopération de long terme s’appuie sur d’actifs échanges scientifiques autours de thèses en cotutelle.
Les deux dernières en date, dirigées par les Professeurs Eric BENOIT et WANG Jing, ont été soutenues en juin 2015 par LIAO Min et par LIAN Ying : elles ont porté respectivement sur « La quête du bonheur spirituel dans l’œuvre de Michel Tournier » et sur « L’extase du regard dans l’œuvre de J.M.G. Le Clézio ». Elles ont été obtenu la mention "Très honorable avec les félicitations du Jury à l’unanimité".

JPEG

Le jury de thèse de LIAN Ying le 2 juin 2015. De gauche à droite : WU Hongmiao, DU Qinggang, Eric BENOIT, LIAN Ying, WANG Jing, Sylvie VIGNES, LIU Chengfu, WANG Zhan.

Elles succèdent au travail de Zhongying Lumba, sur « L’eau et la montagne dans les Rêveries de Jean-Jacques Rousseau et les pensées taoïstes », soutenue en mai 2010, et au travail de Wen Ya sur « La réception de Baudelaire dans la Nouvelle Poésie Chinoise », soutenue en juin 2011.
Cinq autres thèses en cotutelle sont actuellement en cours entre les deux universités. Ces projets participeront à leur tour au renforcement de la coopération universitaire franco- chinoise par la recherche.

Dernière modification : 03/05/2016

Haut de page