Quel est l’impact de la pollution de l’air sur la santé ?

Comment la pollution de l’air affecte-t-elle notre santé ? C’était le thème de la réunion d’information organisée le 25 février 2016 à l’ambassade de France en présence de Sylvia Medina, coordinateur du programme de surveillance « Air et santé » dans l’Unité RARIEC (Risques liés à l’air, aux rayonnements ionisants, à l’eau et au climat) à l’Institut de veille sanitaire (InVS) et d’Anne-Catherine Viso, directrice adjointe du département scientifique et de la qualité de l’InVS.

Pollution et santé : un impact démontré par les études

Sylvia Medina a présenté une revue des enseignements des études scientifiques menées sur les effets de la pollution de l’air sur la santé et sur l’impact sanitaire des politiques publiques de réduction des sources de pollution atmosphérique. Sa présentation a souligné l’impact démontré de la pollution atmosphérique sur les appareils respiratoires et cardiovasculaires humains, ses effets sur le développement fœtal et sur le développement neurologique et de l’appareil respiratoire de l’enfant de moins de 5 ans. L’impact en termes de santé publique a été notamment mesuré par une étude globale récente (Global burden of Air Pollution, Hei, février 2016) qui a estimé à 5.5 millions en 2013 le nombre de décès prématurés dans le monde liés à la pollution de l’air, dont la moitié en Inde et en Chine.

Les appareils de protection sont-ils efficaces ?

Le principal message à retenir des nombreuses études déjà menées dans le monde est que « gérer les pics de pollution ne suffit pas. Il faut étudier et agir aussi et surtout sur la pollution de fond et les sources de pollution ». En ce qui concerne les appareils de protection individuels (masques, purificateurs d’air), leur efficacité doit encore être mesurée scientifiquement. À cette fin, le directeur général de la Santé a saisi l’Anses pour une étude sur les dispositifs de protection individuels (masques de protection) dont les conclusions devraient être rendues au premier semestre 2017. L’Anses doit également se prononcer sur les purificateurs d’air. Le conseiller Santé et affaires sociales de l’ambassade de France devrait être prochainement auditionné par la Commission d’experts pour témoigner de l’exposition de la communauté française expatriée à la pollution atmosphérique.

Réunion d’information organisée dans le cadre d’une mission Santé et environnement organisée en Chine du 23 au 27 février par le service Santé, affaires sociales et travail (S.A.S.T.) de l’ambassade de France et le consulat général de France à Pékin en présence de représentants de la communauté française expatriée et de la CCIFC. L’inVS coopère avec le Chinese center for disease control (C.CD.C.) depuis novembre 2014.

Dernière modification : 16/03/2016

Haut de page