Présentation du plan national sur les maladies neurodégénératives [中文]

Le Professeur Etienne HIRSCH, Directeur Institut Thématique Multi-organismes Neurosciences, Sciences cognitives, Neurologie, Psychiatrie et Président du comité de pilotage recherche du Plan national maladies neurodégénératives, présentera ce plan national français à l’auditorium de l’Ambassade de France à Pékin le 24 octobre 2016 à 18h15.

L’amélioration de la qualité de vie et la réponse aux attentes des personnes touchées par une maladie neurodégénérative constituent une priorité nationale et s’inscrivent pleinement dans un cadre plus global d’évolution des politiques publiques françaises en matière d’accompagnement et de vie sociale, de santé et de recherche. Le nombre de personnes atteintes est en progression, en particulier pour les pathologies affectant les fonctions cognitives. Au premier rang de ces atteintes, la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées touchent plus de 850 000 personnes en France. La maladie de Parkinson et la sclérose en plaques affectent quant à elles respectivement 150 000 et 80 000 personnes. Après une série de plusieurs plans dédiés à certaines pathologies en particulier, la France a fait le choix de proposer une démarche nouvelle englobant plusieurs maladies « modèles » dans une seule et même dynamique de progrès en matière de recherche, de soins et d’accompagnement. Ce changement d’approche doit permettre de créer davantage de synergie et de rassemblement autour d’une problématique commune, celle de la protection neuronale. Elle vise également à faire progresser le système de santé au sens large de manière à répondre à des besoins qui peuvent être communs à des personnes touchées par des maladies différentes dans le respect des besoins propres à chacun.

Après notamment une série de trois plans consacrés aux personnes touchées par la maladie d’Alzheimer ou des maladies apparentées et d’une évaluation réalisée en 2013, une nouvelle étape a été mise en place avec le PLAN MALADIES NEURODÉGÉNÉRATIVES 2014-2019. Les maladies neurodégénératives ont plusieurs caractéristiques communes qui invitent donc à favoriser une approche coordonnée particulièrement en matière de recherche pour répondre aux grands enjeux médicaux et sociaux qu’elles posent. Elles ont par ailleurs conduit à des évolutions structurantes pour le système de santé français qu’il s’agit désormais d’inscrire durablement dans l’organisation des soins et de l’accompagnement.

L’ambition portée par le plan est de faire mieux pour les personnes malades mais aussi leurs aidants grâce à un système de santé performant, organisé et tourné sur un objectif de parcours de santé de qualité. Il s’agit également de préparer l’avenir grâce au développement et à une meilleure organisation de la recherche. Il s’agit enfin de tirer profit de tous les apports possibles d’une société plus solidaire et du développement de l’entraide entre malades, entre aidants, entre citoyens. Cette ambition se nourrit nécessairement d’une plus grande prise en compte de la parole des personnes malades de façon individuelle et collective ainsi que d’une plus grande effectivité de leurs droits. Ainsi, le plan a-t-il vocation à décliner des recommandations et des propositions issues des travaux conduits sur la démocratie en santé, sur le service territorial de santé au public, et sur la citoyenneté de tous.

PNG

Dernière modification : 18/07/2016

Haut de page