Présentation du CNRS en Chine [中文]

Historique

La collaboration scientifique entre le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) et la Chine remonte aux années 70. Elle a continué à se développer au cours des années 80 et 90, ce qui a amené le CNRS à ouvrir un bureau à Pékin au sein de l’Ambassade de France en 1995. Les activités de son directeur étaient alors partagées entre une activité d’attaché de coopération scientifique et universitaire et de représentant du CNRS en Chine. Ce n’est qu’en 2004 que le CNRS établit pour la première fois un bureau de représentation autonome. En 2011, le bureau du CNRS intègre les locaux de la nouvelle Ambassade de France à Pékin, permettant un travail en étroite coopération avec les différents services de l’Ambassade (coopération et d’action culturelle, science et technologie, nucléaire, affaires sociales, etc.).

Le bureau du CNRS en Chine couvre la Chine continentale (incluant Hong Kong, Macao) ainsi que la Mongolie.

Les missions du bureau du CNRS à Pékin

Le Bureau représente localement la Direction de l’Europe de la Recherche et de la Coopération Internationale (DERCI) et contribue à la promotion locale du CNRS. Son représentant sert bien entendu de médiateur institutionnel entre le CNRS et les organismes de recherche chinois. Il a également une mission d’aide et de conseil des chercheurs des deux pays pour le montage de collaborations. Enfin, le bureau de Pékin a une fonction d’aide à la décision quant à l’action du CNRS à l’international et en Chine en particulier. C’est le sens des publications périodiques que réalise le Bureau (« Le CNRS en Chine, la vie des laboratoires » ; « Etat des lieux annuels sur la coopération du CNRS en Chine ; Revue de presse mensuelle).

Au fil des ans, le bureau de Pékin a vu ses ressources augmenter, notamment en termes de ressources humaines, afin de faire face à la croissance des échanges et de refléter la priorité que constitue la Chine pour le CNRS.

Les ressources de la DERCI sur la Chine

Equipe en France

Equipe en Chine

JPEG - 18.7 ko
Equipe du bureau du CNRS en Chine
A. Mynard (centre), K. Xie (gauche), P. Gao (droite)

Les 10 instituts du CNRS

Le CNRS couvre la totalité des grands champs disciplinaires grâce à ses dix instituts.

  • Institut des sciences biologiques (INSB) : toutes recherches en biologie qui visent à décrypter la complexité du vivant, des atomes aux biomolécules, de la cellule à l’organisme entier et aux populations.
  • Institut de chimie (INC) : toutes recherches concernant l’élaboration de nouveaux composés, la compréhension de la réactivité chimique, l’élucidation toujours plus fine et la prédiction des relations entre la structure des composés au niveau atomique et leurs propriétés.
  • Institut écologie et environnement (INEE) : toutes recherches dans les domaines de l’écologie et de l’environnement incluant la biodiversité et les relations hommes-milieux.
  • Institut des sciences humaines et sociales (INSHS) : toutes recherches sur l’homme, aussi bien comme producteur de langages ou de savoirs que comme acteur économique, social ou politique.
  • Institut des sciences informatiques et de leurs interactions (INS2I) : toutes recherches dans les domaines des sciences informatiques et du numérique.
  • Institut des sciences de l’ingénierie et des systèmes (INSIS) : assure le continuum recherche fondamentale-ingénierie-technologie en privilégiant l’approche “système” à partir des disciplines cœur de l’institut.
  • Institut national des sciences mathématiques et de leurs interactions (INSMI) : toutes recherches dans les différentes branches des mathématiques.
  • Institut de physique (INP) : toutes recherches en physique avec deux motivations principales : le désir de comprendre le monde et la volonté de répondre aux enjeux actuels de notre société.
  • Institut national de physique nucléaire et de physique des particules (IN2P3) : toutes recherches poursuivies dans le domaine de la physique nucléaire et de la physique des particules, menées en rapport avec les grands équipements.
  • Institut national des sciences de l’Univers (INSU) : toutes recherches de nature nationale et internationale en astronomie, sciences de la terre, de l’océan, de l’atmosphère et de l’espace.

Dernière modification : 05/03/2015

Haut de page