1ère étudiante chinoise du programme 1000 stagiaires [中文]

Le 14 juin de cette année, Mme MA Yanjung a récupéré son permis de travail en tant que « stagiaire » au service des visas de Canton. Elle est ainsi devenue la première étudiante chinoise à obtenir ce permis dans le cadre du programme intitulé « 1000 stagiaires », fruit d’un accord signé entre la Chine et la France l’année dernière.

Le service de coopération et d’action culturelle – Institut français de Chine de l’ambassade de France en Chine (SCAC-IFC) est l’organisme chargé de coordonner la mise en œuvre de ce programme, au côté du centre national pour la mobilité des talents du ministère des Ressources humaines et de la Sécurité sociale de la République populaire de Chine.

L’accord, qui permet à 1000 étudiants français et 1000 étudiants chinois de faire un stage dans le pays partenaire, a été signé en novembre dernier dans l’intention de promouvoir l’amitié entre les deux pays et de renforcer les échanges internationaux des étudiants. Avant cet accord, la réglementation chinoise sur le séjour des étrangers entrée en vigueur le 1er juillet 2013 ne permettait plus aux étudiants français en stage long dans une entreprise en Chine de bénéficier d’un visa.

Mme MA, étudiante en Master 2 de Linguistique à l’Université des Etudes Etrangères du Guangdong (Guangwai), travaillera en tant que stagiaire au Centre de lutte contre le cancer Antoine Lacassagne à Nice pour une durée de six mois dès août 2016.

Deux questions pour Mme MA Yanjung

Quel est votre parcours ?

Je suis originaire du Shangdong. Après mes études au lycée à ZhuCheng, j’ai choisi le français à l’université normale de Qufu, où j’y ai obtenu mon diplôme de Benke. Avec l’examen national d’entrée en Master, j’ai eu l’opportunité de poursuivre mes études à l’université des langues étrangères du Guangdong, plus connu sous l’abréviation de Guangwai !

Pourquoi ce choix de stage ?

Le français est pour beaucoup de chinois la langue du romantisme. Mais c’est aussi une langue de travail, et c’est pour moi des perspectives d’emploi dans une filière spécialisée. La France est réputée pour ses compétences dans le domaine spatial, des transports plus largement, ou bien encore en sciences humaines et sociales. Le secteur de la santé est un domaine en plein développement en Chine, et il y a beaucoup de perspectives de partenariats, et donc de besoins en traduction et en interprétariat ! C’est pour cette raison notamment que j’ai fait le choix d’un centre de santé réputé pour mon stage en France.

Une occasion en or pour cette jeune étudiante qui aura la chance de découvrir un monde loin de son quotidien, riche de nouvelles expériences en perspectives, tant sur les plans académique que personnel...

Vous souhaitez être la ou le prochain(e) chanceux(se) ? Rendez-vous dès à présent sur http://www.ambafrance-cn.org/Lancement-officiel-du-programme-1-000-stagiaires pour de plus amples détails sur la procédure à suivre !

JPEG Mme MA Yanjung et Mme Sandra POULIQUEN, vice-consule de France à Canton, dans les locaux du Consulat général de France à Canton

JPEG Mme MA Yanjung dans son quotidien à l’université des langues étrangères du Guangdong

JPEG

Dernière modification : 17/07/2016

Haut de page