Médaille Fields pour Artur Avilla

François Hollande, Président de la France félicite Artur Avilla qui vient de recevoir la Médaille Fields pour ses travaux sur la théorie des systèmes dynamiques.

JPEG - 24 ko
(Bernard Bisson / JDD)

Cette récompense confirme le rôle de tout premier plan mondial joué par les mathématiques françaises. La France est d’ailleurs, avec les Etats-Unis, la nation qui a été le plus souvent récompensée par la Médaille Fields. Depuis sa création en 1936, 55 mathématiciens ont reçu la prestigieuse récompense, dont 12 Français et 13 Américains.

Artur Avilla est directeur de recherche du CNRS à l’université Paris Diderot. Né à Rio et possédant aujourd’hui la double nationalité, le nouveau médaillé Field démontre ainsi l’attractivité de la France dans le domaine de la recherche.

La coopération franco-chinoise en mathématique est ancienne. Dès 1998, elle se structure autour de l’institut franco-chinois de mathématiques appliquées (ISFMA) et associe des chercheurs du CNRS, de l’école polytechnique, et de l’université Pierre et Marie Curie à, entre autres, l’université du Zhejiang à Hangzhou et les universités Jiaotong et Fudan à Shanghai. Au début des années 2000, ce seront les laboratoires de mathématiques d’Orsay et de Grenoble qui initieront des coopérations avec les universités de Pékin (Beida) et Tsinghua. En 2004, un protocole de collaboration, signé entre les départements de mathématiques de l’université Sun-Yat Sen (SYS) à Canton et l’école normale supérieure (ENS), pour une formation de niveau master, débouchera trois ans plus tard sur la création du centre franco-chinois en mathématiques et physique théorique.

JPEG

En 2014, un concours de mathématiques s’est simultanément déroulé dans 50 établissements chinois et français. C’est le premier événement dans le domaine éducatif organisé dans le cadre du cinquantenaire des relations diplomatiques franco-chinoises.

JPEG

Dernière modification : 13/08/2014

Haut de page