Les chantiers bénévoles de REMPART en Chine

L’Union REMPART est un ensemble d’associations agréé par le ministère de la Jeunesse et des sports agissant pour la protection du patrimoine. Cet organisme favorise notamment les échanges entre la France et la Chine en collaboration avec la Fondation Ruan Yisan : les chantiers de rénovation deviennent alors, en plus du travail de sauvegarde, des lieux de rencontres et de découvertes.

REMPART (Réhabilitation et entretien des monuments et du patrimoine artistique) est une union de 170 associations de sauvegarde du patrimoine et d’éducation populaire qui ont en commun la volonté de restaurer et sauvegarder un élément du patrimoine et de lui redonner vie. Ces associations agissent en faveur du développement local et de l’aménagement du territoire, en particulier en milieu rural. A travers cette action concrète en faveur du patrimoine, les associations membres de REMPART mobilisent un grand nombre d’hommes et de femmes : cette dynamique associative permet aux citoyens de participer à un projet collectif, utile à la collectivité, et constitue un lieu d’apprentissage, d’expression et de reconnaissance pour les individus.

Fondée en 1966, l’Union a reçu l’agrément du ministère de la Jeunesse et des sports et répond à l’éthique de la restauration, via le respect du code du patrimoine, du code de l’urbanisme, des principes et techniques de restauration et l’usage de matériaux traditionnels. En France, REMPART organise chaque année 300 chantiers d’un patrimoine très varié (chapelles, forts, prieurés, châteaux, moulin, four à chaux, chemin de fer, jardins, forges, terrasses...), que ces édifices soient protégés au titre des Monuments historiques ou simples petits patrimoines. Ils accueillent chaque année 3.000 bénévoles, dont 700 étrangers. REMPART s’engage également à l’international de manière suivie. Entre 2007 et 2011, plusieurs chantiers ont ainsi été réalisés entre autres en Roumanie, en Russie, au Maroc, en Algérie, en Palestine... et en Chine.

Dans ce dernier pays, l’union REMPART s’est mise en relation avec la Fondation Ruan Yisan, installée au sein du campus de l’université de Tongji à Shanghai, réputée pour son expertise en architecture et urbanisme. A l’été 2010, Rempart accueillait sur trois de ses chantiers en France six étudiants en architecture, spécialité conservation du patrimoine, ainsi qu’un professeur de conservation du patrimoine, Mme ZHU Xiaoming, en provenance de l’université de Tongji. Par groupe de deux, les étudiants ont participé à trois chantiers de restauration pendant quinze jours sur un site médiéval, un site gallo-romain et un site de la Renaissance. Les étudiants et le professeur de conservation du patrimoine sont ainsi allés de site en site pour mieux comprendre les différents contextes et techniques de restauration. Une délégation de six personnes est également venue en France en avril de cette année pour suivre un stage d’organisation de chantier.

Avec l’appui de l’Ambassade de France en Chine, REMPART accompagne en août et septembre 2011 la fondation Ruan Yisan dans l’organisation de chantiers du patrimoine dans les villes de Pingyao, dans le Shanxi et de Suzhou, dans le Jiangsu. Ce sont ainsi huit bénévoles français sur chacun des sites qui participent à ces chantiers : des étudiants en architecture, histoire de l’art ou en histoire sensibilisés à la Chine, accompagnés par Marie-George Pagel-Brousse, vice-présidente de Remparts, et Florent Bastaroli, animateur technique, ainsi que Ding Feng, secrétaire de la fondation Ruan Yisan. A travers cette coopération, REMPART donne avant tout l’opportunité à de jeunes chinois et français sensibilisés à la valorisation du patrimoine de travailler ensemble sur des chantiers de restauration du patrimoine.

L’Union REMPART contribue également à mettre en valeur des ensembles historiques exceptionnels en Chine (ainsi, à Suzhou, un îlot de vieilles demeures a été identifié par la fondation Ruan Yisan le long de la rue Pingjiang) et à sensibiliser les participants à l’importance du patrimoine culturel et architectural qui leur sert de cadre de vie. C’est, enfin, une manière d’échanger, d’apprendre les différences, les cultures, le respect de l’autre, à travers une action utile, non personnelle, en direction des générations futures et par la mise en valeur de ce bien commun qu’est le patrimoine.

L’Union REMPARTS reste à la recherche de fonds privés d’entreprises françaises en Chine pour développer ses activités. Les personnes intéressées peuvent contacter :

  • Marie-Georges PAGEL-BROUSSE (brousse @ rempart.com)
  • Fabrice DUFFAUD, en charge des relations internationales à REMPART (duffaud @ rempart.com)
Siegfried FAU,
Chargé de mission de coopération universitaire

Brève revue de presse en chinois relative à l’association :

Dernière modification : 25/09/2014

Haut de page