Le cycle de conférences sur la littérature à Wuhan se poursuit

Co-organisé avec l’université HUST, le Service de coopération et d’action culturelle – Institut français de Chine du Consulat général de France à Wuhan propose le deuxième volet des conférences sur la littérature avec une intervention centrée sur Imaginaire et représentations féminines.

Date : jeudi 25 septembre, 10h
Lieu : Université de sciences et technologie de Centre Chine (HUST), département de littérature et sciences humaines
Conférence en français, traduction consécutive en chinois

JPEG

Du corps démembré au réseau : quelques notes sur l’imaginaire féminin

Si, au terme de longs combats, les sociétés ont fini par admettre l’idée d’une égalité des sexes, elles ne cessent pour autant de remettre en cause une éventuelle « spécificité » de la pensée féminine, estimant le plus souvent que l’égalité va de pair avec la similitude. L’histoire de la peinture mais aussi l’étude des mécanismes propres à certaines langues montrent combien les femmes peuvent rencontrer d’obstacles lorsqu’il s’agit de SE représenter. Le rapport à soi et au corps – tel qu’il se manifeste dans les arts et la littérature est bien souvent problématique. Le démembrement ou inversement la sublimation – la divinisation et donc la dé-réalisation – du corps féminin sont d’ailleurs inscrits au plus profond de notre imaginaire. Pour autant, et à travers même ces processus qui visent à nier la chair féminine dans sa réalité, des romancières très différentes (la Française Marguerite Duras, l’Américaine Catherine Moore) démontrent que certains traits parfaitement originaux de la pensée féminine affleurent dans les œuvres écrites par des femmes.

Le conférencier :

Compositeur et écrivain, Éric LYSØE est professeur de littérature comparée à l’Université Blaise-Pascal (Clermont-Ferrand II), où il dirige l’École doctorale « Lettres, sciences humaines et sociales ».

Spécialiste du fantastique, il a publié de nombreux essais sur des auteurs américains, anglais, français ou belges : Les Kermesses de l’Étrange (1993), Les Histoires extraordinaires, grotesques et sérieuses d’Edgar A. Poe (1999), Les Voies du silence : E. A. Poe et la perspective du lecteur (2000), Erckmann-Chatrian au carrefour du fantastique (2004), Littératures fantastiques (3 vol. 2002-2005), Ombre et lumière dans la poésie belge et suisse de langue française (avec P. Schnyder, 2007), Signes de feu (2010), Entre tensions et passions. (Dé )constructions de l’espace littéraire européen (avec T. Collani, 2010).

Spécialiste de la littérature belge, il a publié, outre Le Diable en Belgique (2001) et La Belgique de l’étrange (2010), plusieurs éditions critiques d’auteurs belges du XIXe ou du XXe siècle (J.H. Rosny aîné, Gabriel Deblander, etc.) ainsi qu’un manuscrit anonyme du XVIIIe siècle : Le Voyage à Visbecq (2007). Il a obtenu en 2004, le « Prix du Rayonnement des lettres belges à l’étranger » pour l’ensemble de son œuvre critique.

Auteur de fictions, il a notamment publié : La Queue du chat (1994), Pieuvres (1994), Bonne Chair (1994) et plus récemment Comme un palais de paix immense (2003), Un cerf en automne (2013) et Bois morts (2013). Ses dernières compositions ont été créées en France ou en Italie : Étrange Éclipse (2009), Petite Symphonie auvergnate (2011), Amarones Waltz (2011). Plusieurs d’entre elles sont téléchargeables sur internet.

Dernière modification : 03/05/2016

Haut de page