« La France à la loupe » avec l’écrivain sociologue Jean-Claude Kaufmann [中文]

Le sociologue bien connu Jean-Claude Kaufmann, invité spécial de la rentrée 2015, vient dévoiler les évolutions de la société contemporaine à travers une série de conférences du 14 au 18 septembre 2015 à Wuhan.

Ce cycle de conférences est co-organisé par le Service de coopération et d’action culturelle-Institut français de Chine du Consulat général de France à Wuhan, l’université de Wuhan l’université de technologie de Wuhan, l’université HUST et l’Alliance française.

Programmes des rencontres du 14 au 18 septembre 2015 à Wuhan :

JPEG JPEG

Le sac à main, l’identité et le rôle social
« Véritable reflet de soi, il est le témoin des angoisses et des désirs de chacune. Loin d’être un simple accessoire de mode, le sac est donc le lieu où se crée l’identité des femmes et où se révèle leur rôle social ».

15 septembre 15h30-17h00
Salle de conférence du département de français de l’université de technologie de Wuhan (11ème étage). En français, traduction consécutive en chinois.

15 septembre 19h00-20h30
Alliance française, annexe de Hankou

17 septembre 14h30-16h00
Salle de conférence de la faculté des sciences humaines de l’université de sciences et technologies de Huazhong (HUST)
En français, traduction consécutive en chinois.

JPEG JPEG

Identité et contexte
« Etre sujet de son existence, dessiner le cours de sa vie, implique un travail complexe, éprouvant et risqué. Le conférencier examine cette nécessité pour l’individu moderne d’avoir une histoire propre et éclaire ce faisant une notion omniprésente et cependant extrêmement vague, dans notre société : celle de l’identité. Pour le meilleur et pour le pire, nous sommes désormais entrés dans l’âge des identités ».

15 septembre 10h00-11h30
Lieu : Département de français de l’Université de Wuhan
Salle de conférence 5ème étage

JPEG

Les repas : ce que cuisiner veut dire ou la création du lien social
« La table est le petit théâtre des familles : avec ses jeux de rôle, ses répertoires imposés (raconter sa journée), ses délices et ses crises. Car le face-à-face rapproché provoque le meilleur comme le pire. La table est une épreuve de vérité, qui dit l’état exact des relations conjugales et parentales. Difficile de faire la cuisine quand il ne s’agit pas seulement de préparer à manger, mais de fabriquer du lien social ».

18 septembre 14h00-15h30
Salle de conférence 3005 (3ème étage) du département de français de l’Université de Wuhan

Entrée libre dans la limite des places disponibles.
Sauf indication contraire, la langue de travail est le français.

JPEG

Le conférencier :

Jean-Claude Kaufmann a commencé sa carrière de sociologue en 1969 comme chercheur avant d’être admis au CNRS en 1977. D’abord Chargé de Recherche, il a été nommé Directeur de Recherche en 2000. Il est membre du CERLIS (Centre de recherche sur les liens sociaux), laboratoire CNRS de l’université Paris Descartes.

Il a publié des livres de théorie et de méthode, des essais, un roman, des beaux-livres, mais surtout des ouvrages reposant sur des enquêtes très précises (voir bibliographie). Nombre d’observateurs ont relevé l’originalité de ses sujets, pointant parfois sur des faits minuscules, et provoquant un effet de surprise empreint d’humour qui marque le style de l’auteur :
• l’analyse du couple par son linge dans La Trame conjugale  ;
• la sociologie des seins nus sur les plages dans Corps de femmes, regards d’hommes  ;
• la logique de l’action ménagère dans Le Cœur à l’ouvrage  ;
• le développement de la vie en solo dans La Femme seule et le Prince charmant  ;
• l’importance des premiers instants de la vie à deux dans Premier matin  ;
• la portée culturelle de la cuisine et des repas dans Casseroles, amour et crises  ;
• les petites guerres du couple dans Agacements  ;
• le contenu secret du sac à main des femmes dans Le sac  ;
• ou ce que révèle notre façon de dormir, dans son dernier livre, Un lit pour deux, la tendre guerre .

Ces thèmes d’enquêtes ne sont cependant pas choisis pour leur caractère étonnant ou ludique, mais parce qu’ils permettent d’atteindre des mécanismes sociaux mal connus et à portée plus large :
• la force de la mémoire implicite dans La Trame conjugale ;
• le double langage des sociétés démocratiques dans Corps de femmes, regards d’hommes ;
• la radicalité des volte-face identitaires dans Agacements,
• la montée de l’individualisme au sein du couple dans Un lit pour deux, etc.

Ils ne sont qu’un point de départ pour tenter de comprendre le sens des mouvements de la société contemporaine.

La méthode employée par le sociologue permet à des publics très divers d’y avoir accès à partir de niveaux de lecture différents. Ses ouvrages ont trouvé un lectorat fidèle, à la fois dans le grand public et dans l’enseignement universitaire. Ils retiennent aussi l’attention des médias, qui y trouvent matière à décrypter les évolutions de la société contemporaine. Cette double reconnaissance, universitaire et populaire, s’étend aussi à l’international et ses livres sont traduits en 20 langues dont le mandarin.

Bibliographie téléchargeable disponible dans le lien ci-dessous :

PDF - 185.7 ko

PNG

Dernière modification : 03/05/2016

Haut de page