La France, 1ère destination non anglophone choisie par les étudiants chinois en mobilité hors d’Asie

La France est la 1ère destination non anglophone choisie par les étudiants chinois qui souhaitent étudier hors d’Asie. En dix ans, le nombre d’étudiants chinois en France a été multiplié par deux. Les étudiants chinois représentent aujourd’hui la 2ème population d’étudiants internationaux en France, derrière les étudiants marocains.

1 étudiant chinois sur 3 inscrit à l’université étudie les sciences, les 2 autres étudiants choisissent respectivement le droit, l’économie et la gestion ou les lettres et les sciences humaines et sociales. Lorsqu’ils choisissent de suivre un cursus dans une grande école d’ingénieurs ou de commerce, 6 étudiants sur 10 privilégient les écoles d’ingénieurs. Cet attrait pour les formations en ingénierie et technologie est renforcé par l’existence de plusieurs instituts sino-français dans ce domaine en Chine. Par ailleurs, différents programmes de bourse peuvent apporter un soutien financier.

Un récent sondage auprès d’étudiants étrangers en France [1] confirme l’attractivité su système d’enseignement supérieur français. Ils sont 9 étudiants sur 10 à recommander la France comme destination d’étude, même si 45 % d’entre eux déclarent avoir hésité avec un autre pays. Les principales raisons du choix de la France sont la qualité de la formation, la connaissance de la langue française, la réputation des établissements ou des enseignants en France ou la valeur des diplômes. La plupart des étudiants reconnaissent à la France un grand rayonnement dans les domaines culturel et artistique (91 %) et, intellectuel et scientifique (88 %).

La valeur de ses diplômes (88 %), la qualité de l’enseignement (86 %) et des méthodes d’enseignement (80 %) et le coût des études (77 %) figurent parmi les principaux atouts de la France. L’intérêt touristique, l’art de vivre en France et les possibilités de sorties et de loisirs augmentent encore l’attrait de la destination France. Enfin, 94% des étudiants estiment que leurs études françaises les ont enrichis personnellement et qu’elles ont valorisé leur cursus universitaire (86%) et leur insertion professionnelle (70 %).

Plus spécifiquement, parmi les motivations des étudiants chinois partis étudier à l’étranger, le désir de vivre une expérience enrichissante et d’apprendre le français, ou d’en renforcer sa connaissance, arrive en premier suivi par l’attrait pour les conditions d’enseignement jugées meilleures en France. Finalement, les étudiants chinois se montrent particulièrement satisfaits puisqu’ils sont 92 % à tirer un bilan positif de leur expérience universitaire en France !

Dernière modification : 30/01/2015

Haut de page