La PME ATM à Ganzi [中文]

La coopération Alpes-Sichuan a récemment effectué deux missions de repérages dans la préfecture autonome tibétaine de Ganzi (Garzê) sur invitation des autorités locales.

L’une s’est déroulée en novembre dans le district de Batang à l’extrême ouest du Sichuan (bordure avec la RAT) où Alpes-Sichuan a été reçue par la directrice du waiban de la préfecture venue spécialement de Kangding, la 1ère secrétaire du PCC et le maire de Batang. La mission précédente, en octobre, avait été menée à Hailuogou avec une audience avec le Gouverneur de Ganzi, Xiqi Dawa, en présence de son administration pour évoquer différentes pistes de collaboration. Comme témoignage de la confiance tissée avec ces territoires, notre coopération avait été spontanément invitée à rejoindre un dîner amical avec les dirigeants des principales « préfectures autonomes tibétaines » anciennement le Kham et l’Amdo : Ganzi et Aba (Sichuan), Yushu (Qinghai), Diqing (Yunnan), Gannan (Gansu), Changdu (Région autonome du Tibet).

Des repérages ont été menés sur de grands sites touristiques potentiels avec des ressources exceptionnelles en forêts et alpages, des monastères, une faune sauvage, des lacs, rivières et sources chaudes,et surtout des parois et sommets glaciaires jusqu’à 7600m. Les principaux points faibles de ces destinations sont l’éloignement et l’altitude des sites les plus remarquables (de 3600m à 4200m en fond de vallée). Ces éléments avec des pistes d’amélioration sont intégrés dans un 1er rapport d’expertise préparé par Alpes-Sichuan à l’attention du gouvernement préfectoral dans le but de motiver une collaboration avec un bureau d’étude français.

Le Bureau d’étude des Hautes-Alpes, ATM, était présent à Hailuogou où son président, Harold Klinger, a signé un contrat commercial avec l’administration local pour la réalisation d’un master plan.Ses principales étapes sont d’identifier les potentiels à valoriser, de définir les activités touristiques et sportives, d’évaluer les coûts d’investissement et les niveaux de rentabilité, d’accompagner les programmes de formation pour construire une économie locale autour d’un tourisme de séjour. Un développement socio-économique de ces régions traditionnelles et encore enclavées est en effet vital pour le maintien sur leurs terres des jeunes générations des communautés locales qui peuvent être motivées à aller tenter leur chance dans les grandes villes de Chine offrant davantage d’opportunités de travail.

ATM en repérage
Batang
M. Serge Koenig en compagnie du gouverneur de Ganzi
Hailuogou
Monastère de Cuopu

Dernière modification : 24/12/2015

Haut de page