Journée mondiale anti-contrefaçon [中文]

Déclaration du porte-parole du ministère des Affaires étrangères et du Développement international

A l’occasion de la journée mondiale anti-contrefaçon, la France rappelle son engagement dans la lutte contre ces trafics.

La contrefaçon constitue une menace pour la santé et la sécurité de nos citoyens lorsqu’elle s’attaque aux médicaments ou à des pièces industrielles. C’est aussi une menace pour l’emploi et la compétitivité lorsqu’elle concurrence ou ternit l’image des entreprises françaises.

Avec des recettes illicites de 250 milliards de dollars chaque année, le trafic de biens contrefaits se situe au deuxième rang des marchés criminels, juste derrière le trafic de drogues. Il constitue, pour les organisations criminelles, une importante source de revenus et un moyen de blanchir leurs recettes.

Pour combattre ce phénomène au niveau mondial, la France met en œuvre, avec ses partenaires, le plan d’action des douanes de l’Union européenne destiné à lutter contre la contrefaçon, et soutient l’action des organisations internationales, notamment les Nations unies, Interpol et Europol, contre ce fléau.

Dernière modification : 14/04/2016

Haut de page