Focus Entreprise : Shankai Sports : Relais (chinois) de l’Euro 2016

Fondée en 2009 à Pékin, la société Shankai Sports a travaillé pour la FIFA, l’UEFA, le PSG, Roland-Garros...Distributeur officiel, pour la vente en Chine, des tickets de l’Euro 2016, l’entreprise désormais aide des marques chinoises à sponsoriser de grands évènements sportifs internationaux. Reportage.

PNG - 485.3 ko
Crédits : Article paru dans Connexions.

Nichés dans une pépinière d’entreprises, à quelques pas de l’ambassade du Japon, dans le quartier diplomatique de Liangmaqiao à Pékin, les locaux de Shankai Sports évoquent d’emblée l’ambiance relax des start-ups de la côte Ouest américaine. Derrière les portes vitrées, les bureaux occupent un grand espace, façon loft au décor industriel : sol en béton ciré, luminaires suspendus, chaises translucides. Deux jeunes employées, assises sur de hauts tabourets blancs, sirotent un verre de vin : « voulez-vous un petit gâteau ? » proposent-elles gentiment en tendant la boîte de cookies. Plus loin, dans l’open space, d’autres collaborateurs travaillent derrière leurs écrans. À côté, un petit salon avec des plantes vertes et des canapés colorés a été aménagé pour les rencontres avec la presse.

C’est là, justement, que nous rencontrons Larry Zheng, 37 ans, l’un des cinq vice-présidents de cette société fondée en 2009 par plusieurs vétérans de l’industrie du sport en Chine. Basée à Pékin, Shankai Sports compte une cinquantaine d’employés, sans compter ceux dans ses deux autres bureaux en Suisse, à Lausanne et à Zurich. « Nous sommes une passerelle : nous accompagnons les acteurs mondiaux de l’industrie du sport dans leur développement en Chine et, dans l’autre sens, nous aidons aussi les Chinois à mieux comprendre le monde du sport international », explique, dans un anglais parfait, ce Chinois fan de snowboard. « 2016 va être une bonne année pour nous, avec l’Euro organisé par la France en juin-juillet, puis les Jeux Olympiques d’été de Rio, en août », dit-il avec un grand sourire.

JPEG


Du « ticketing » au sponsoring

Présidé par Li Hong, une diplômée de Tsinghua et de la Harvard Business School, ex-représentante en Chine du Comité international olympique (CIO), Shankai Sports a commencé son activité comme agent exclusif en charge de la vente, sur le territoire chinois, des tickets pour de grandes manifestations sportives internationales : la Coupe du Monde de la FIFA en 2010, puis celle de 2014, l’Euro 2012, l’Open de France… Au fil des années, l’entreprise a ensuite ajouté d’autres cordes à son arc. À côté de cette activité traditionnelle de « ticketing », le groupe a notamment investi le domaine du marketing sportif et du sponsoring. En 2013, Shankai avait ainsi convaincu Dubaï de devenir le premier sponsor international de l’Association chinoise de tennis de table. Désormais, Larry Zheng et ses collègues font le chemin inverse, en négociant des contrats pour le compte de marques chinoises qui, de plus en plus, veulent s’associer à des compétitions sportives pour gagner en visibilité à l’étranger.

Cette année, par exemple, Shankai a poussé Hisense pour que ce groupe chinois d’électroménaghttp://www.ambafrance-cn.org/ecrire/?exec=article_edit&new=oui&id_rubrique=889er noue un partenariat avec l’Euro 2016. Le contrat a été conclu et a fait de cette société d’Etat établie à Qingdao la première multinationale chinoise à sponsoriser le championnat européen de football. « C’est quelque chose de complètement nouveau pour les entreprises chinoises, mais appelé à se développer », assure Larry Zheng, qui en veut pour preuve le partenariat sur 15 ans, signé en mars, entre le conglomérat Wanda et la FIFA, ou encore les 500 millions de dollars déboursés, l’année dernière, par Tencent pour pouvoir diffuser pendant 5 ans les matches de la NBA sur ses plates-formes digitales.

JPEG

Parmi toutes ces activités, le tourisme sportif devrait connaître une forte croissance en 2016. Avant de rejoindre Shankai, Larry Zheng a été, pendant dix ans, responsable du tourisme international chez China Travel Service (CTS), l’agence de tourisme officielle de la République populaire. Il connaît ce dossier sur le bout des doigts. « Pour l’Euro 2016, nos ventes de tickets en Chine ont augmenté de 675% par rapport à l’Euro 2012, et nous allons encore en vendre dans les prochains mois », s’enthousiasme ce diplômé en droit international, formé au Waijiao Xueyuan, l’Institut de diplomatie de Pékin.

« La France et le Brésil sont deux pays où les Chinois vont de toute façon, même quand il n’y a pas de manifestations sportives. 70% des Chinois qui se déplacent à l’étranger pour participer à ces événement sont des hommes, entre 30 et 45 ans. Ils restent typiquement une à deux semaines sur place et dépensent beaucoup », dit-il. Une aubaine pour cette société de Pékin et pour Larry Zheng, qui espère qu’avec l’élévation du niveau de vie dans le pays, le sport deviendra un jour aussi important en Chine qu’il ne l’est déjà aux Etats-Unis.

Raphaël Balenieri


Dates-clés


2009 
 : fondation de Shankai Sports à Pékin par des vétérans de l’industrie du sport en Chine

2010 
 : l’entreprise devient le distributeur officiel pour la Chine des tickets pour plusieurs grandes manifestations sportives internationales (Coupe du Monde de la FIFA, Euro de l’UEFA, les finales de la Champions League, l’Open de France…)

2013 : Shankai négocie avec Dubaï et fait de l’émirat du golfe Persique le premier sponsor international de l’Association chinoise de tennis de table

2016 : conseillé par Shankai, le groupe électroménager chinois Hisense devient le premier sponsor international de l’Euro 2016

2016  : Shankai obtient la licence chinoise pour le design, la fabrication et la distribution des produits de merchandising des JO de Rio (catégorie pièces et lingots d’or et d’argent)

Cet article est paru dans le numéro 77 du journal Connexions, la revue de la Chambre de commerce et d’industrie de France et de Chine (CCI).

PNG

La Chambre de commerce et d’industrie de France en Chine

La Chambre en un coup d’oeil :

Etablie en 1992, la Chambre de commerce et d’industrie française (CCI) est une structure associative privée dirigée par un bureau de 30 membres élus appartenant à la communauté d’affaires française en Chine. Aujourd’hui la CCI de Chine est la troisième plus grande chambre de commerce française dans le monde. Elle fait partie de la Chambre de commerce et d’industrie française à l’international (CCIFI), qui inclut 113 Chambres implantées dans 83 pays, représentant le plus vaste réseau d’entreprises françaises dans le monde.

Leurs missions :

1. Accompagner les entreprises françaises à chaque étape de leur projet d’implantation

2. Défendre les intérêts de ses membres en sollicitant les acteurs économiques et politiques français et chinois.

3. Animer la communauté d’affaires française à travers son Business Club, plateforme d’échanges et mise en réseau.

PNG

Dernière modification : 27/06/2016

Haut de page