Etat des lieux de l’enseignement du français langue étrangère (FLE)

Effectifs étudiants

Un total de 14 221 étudiants répartis dans 47 établissements a été recensé à la rentrée 2014. Les 47 établissements comprennent les établissements d’enseignement supérieur chinois publics et privés, ainsi que les instituts franco-chinois de la circonscription : l’Ecole d’ingénieurs SJTU-ParisTech (Université Jiaotong de Shanghai) ; l’Institut franco-chinois de l’université Renmin de Chine (à Suzhou) et l’Université de technologie sino-européenne de l’Université de Shanghai. Le nombre total d’étudiants inclut donc des étudiants de spécialité d’études françaises et des étudiants qui étudient le français en complément de leur discipline de spécialité, tous niveaux confondus (licence, master et doctorat). Le nombre d’étudiants de français LE1 et LE2 et la répartition des étudiants par provinces sont reportés dans le tableau en annexe.

Les résultats montrent une progression de 14% du nombre total d’étudiants de français, par rapport à l’année 2013-2014 où un total de 9 355 avait alors été recensé. Ces chiffres sont toutefois à prendre avec précaution puisque seuls 29 établissements avaient répondu à l’enquête de l’an passé comme indiqué dans le tableau en annexe. L’augmentation du nombre de réponses s’explique par le fait que de nouveaux établissements ont été contactés cette année.

En outre, l’augmentation concerne le nombre d’étudiants en LE2, avec une progression de 49%, ce qui s’explique d’une part par le nombre plus important de réponses des établissements chinois publics et privés qui offrent des cours de français LE2, et aussi par le grand nombre d’étudiants inscrits dans les instituts franco-chinois, où le français est considéré comme LE2. 10 163 étudiants de français LE2 ont ainsi été recensés cette année, contre 5 094 en 2013.

Les chiffres ne prennent pas en compte les apprenants de notre langue qui suivent des formations ponctuelles, comme c’est le cas par exemple à l’université d’agriculture de l’Anhui où des agronomes y suivent pendant l’été des cours intensifs d’initiation à notre langue dans le cadre d’un programme soutenu par le ministère de l’agriculture chinois. Ces agronomes expérimentés sont formés au français en prévision de leurs missions en pays africains francophones.

JPEG - 49.3 ko
Etudiants de l’Université de technologie sino-européenne de l’université de Shanghai
Université de technologie sino-européenne de l’université de Shanghai

Master et doctorat

Le nombre d’étudiants recensés dans les départements de français au niveau master est réparti comme suit : 74 à Shanghai (3 établissements), 65 dans le Jiangsu (2 établissements) soit un total de 139 étudiants de master en spécialité d’études françaises. Au niveau doctorat, le Jiangsu domine avec 23 étudiants inscrits en doctorat inscrits dans deux universités : l’université normale de Nankin et l’université de Nankin. A Shanghai on en recense 19, soit un total de 42 étudiants pour la circonscription, qui se spécialisent principalement en études littéraires, et dans le domaine de la traduction et de l’interprétation.
A ce jour, il n’existe ni de programme de master ni de doctorat en spécialité d’études françaises dans la province de l’Anhui.

Si les données statistiques présentées dans cet article sont à prendre avec précaution, il apparait néanmoins que l’enseignement de notre langue est en progression notamment au niveau du français LE2 où les chiffres varient plus sensiblement d’une année sur l’autre. Les activités culturelles, linguistiques et pédagogiques organisées en partenariat avec les universités chinoises, les nombreuses coopérations développées entre les universités françaises et chinoises, la multiplication des visites d’experts français, le renforcement des collaborations scientifiques contribuent toutes à une manifestation de notre présence sur les campus universitaires et participent ainsi au rayonnement de notre langue et de notre culture.

PDF - 134.3 ko
Annexe 1
Consulat général de France à Shanghai

Voir L’enseignement du français en progression continue à Shanghai

Dernière modification : 03/05/2016

Haut de page