Dictée de Pivot - Ils ont été choisis !

Dictée de Pivot - Ils ont été choisis !

29 finalistes, sur près de 20 000 joueurs, ont été retenus pour une finale exceptionnelle qui aura lieu le 20 mars à l’occasion de la Journée Internationale de la francophonie à Pékin. Ils participeront à la célèbre dictée de Pivot, évènement organisé avec le soutien de Pierre Fabre. A la clé : un voyage au cœur de la francophonie européenne en Suisse, au Québec avec des visites exceptionnelles des plus beaux lieux d’histoire et de culture francophone.

Les finalistes de nationalité chinoise, âgés entre 18 et 25 ans, viennent de 17 villes de Chine : Changsha, Chengdu, Foshan, Hangzhou, Jin’an, Kunming, Ma’anshan, Nankin, Pékin, Qingdao, Shanghai, Shenyang, Suzhou, Weifang, Wuhan, Xi’an, Zhenjiang. Ils plancheront sur un texte proposé par la fondation québécoise Paul Gérin-Lajoie.

Huit finalistes de la circonscription de Shanghai se retrouveront à la Résidence de Suisse, transformée en salle d’examen de prestige pour cette occasion. La dictée sera lue par le grand linguiste français Bernard Cerquiglini, sous le haut-parrainage de Bernard Pivot , et en présence de Mme Christine St-Pierre, Ministre des relations internationales et de la francophonie du Québec, M. Alain Gashen, Chargé d’affaires de l’Ambassade de Suisse en Chine et de S.E. Maurice Gourdault-Montagne, Ambassadeur de France en Chine.

Quelques mots sur les 8 finalistes de la circonscription de Shanghai

***

JPEG

Qiwei Li, étudiante à l’université du Zhejiang, s’intéresse beaucoup à la culture et à la littérature françaises.

Les mots français qu’elle préfère sont coucou, dodo, bonbon, chouchou, loulou …

***

JPEG

Yang Zhou a étudié à l’université normale de la Chine de l’est et travaille actuellement dans le domaine de l’import/export. Elle a toujours été passionnée par les langues étrangères et a choisi le français, parce que le français lui permet d’élargir ses connaissances, sa vision du monde. « Apprendre une langue étrangère, c’est avoir une nouvelle vision du monde. »

***

JPEG

Xiangqian Wu est actuellement étudiant à l’université de Hohai à Nankin, en première année de master. Il a découvert le français en 2012 lors d’une conférence sur la culture française qui l’a beaucoup intéressé. Il a alors commencé à apprendre la langue française. Un an plus tard il partait en France dans le cadre d’un programme d’échanges. Il est rentré en Chine l’année dernière après ce séjour en France qui l’a enthousiasmé.

Les mots français qu’il préfère sont : "français" parce qu’il aime la langue française et "paysage" parce qu’il aime les voyages. Il a beaucoup voyagé à travers l’Europe et en garde d’excellents souvenirs.

JPEG

Yutong Liu est en master 2 de littérature comparée à l’université normale de Shanghai.Elle aime les mots français suivants :

-  pompette : « être pompette des fois dans la vie, ce n’est pas une mauvaise chose, cela peut nous aider à trouver un état sentimental plus riche et plus profond ».
-  misanthrope : à cause de la pièce de Molière.

***

JPEG

Yi Lu apprend le français depuis le lycée. Adolescente, elle était déjà attirée par la littérature et la musique françaises. Elle est diplômée d’une licence d’études françaises de l’université de l’est de la Chine et poursuit ses études en master au département de journalisme de l’université de Fudan. Elle souhaite travailler comme réalisatrice d’émissions de télé-réalité.

Elle aime le mot Versailles pour sa « beauté phonétique », le mot bisou, car cela fait plaisir et assasymphonie, titre d’une chanson de la comédie musicale "Mozart l’opéra rock" qu’elle adore.

***

JPEG

Yunqing Chen, étudiante à l’université de Suzhou, en 2e année de licence, a choisi d’étudier le français car à 17 ans sa chanson préférée était « Je t’aime encore » de Céline Dion.

Son mot préféré : pomme de terre. « Oui, les pommes de terre sont mon grand faible ! » dit-elle.

***
JPEG

Shuhao Jiang poursuit ses études à l’université des études internationales du Zhejiang. Il est actuellement stagiaire à l’Alliance française de Hangzhou. S’il a choisi le français comme langue étrangère, c’est parce que la philosophie française le fascine, et il voulait mieux connaitre la langue française dont se servent les grands penseurs français.

Les mots français qu’il préfère sont "errant" et "éphéméride" pour la combinaison de leur prononciation et leur sens.

* * *

JPEG

Keer Zhao, étudiante à l’université des études internationales de Shanghai (SISU), adore les films français et pour elle apprendre le français lui permet de mieux connaître le cinéma de l’hexagone Les mots qu’elle préfère sont : "Chloé », son prénom français car elle aime sa prononciation et "s’épanouir" qui lui fait penser aux fleurs et au printemps.

Dernière modification : 21/03/2016

Haut de page