Demander un visa de longue durée de journaliste pour la Chine

Les journalistes français souhaitant s’établir en Chine comme correspondant permanent doivent demander un visa de longue durée (plus de 180 jours), appelé visa J-1.

A qui demander ?

L’ambassade de Chine en France et son prestataire de visas : Chinese visa application service center.

Procédure

1. Tout organisme de presse doit établir un bureau en Chine avant d’y envoyer des correspondants permanents. Pour ce faire, il doit soumettre directement les documents suivants au département de l’information du ministère des Affaires étrangères chinois ou à l’ambassade de Chine en France :

- une lettre de demande (avec le nom, lieu de résidence souhaité, champ d’activité du bureau), signée par l’un des responsables du siège du média (le PDG, président, vice-président, rédacteur en chef, rédacteur en chef adjoint, etc.)

- une présentation du média

- une présentation des futurs responsables du bureau permanent en Chine, des journalistes et de l’équipe qui sera mise en place (avec photos, photocopies des passeports, des cartes de presse, CV et détails des contacts)

- un certificat d’enregistrement de l’organisme prouvant que celui-ci est bien établi en France (pour les médias officiels, le document doit être délivré par les autorités gouvernementales).

2. L’organisme de presse qui a déjà un bureau de correspondant en Chine est tenu de formuler une demande d’envoi de correspondant au département de l’Information du ministère chinois des Affaires étrangères. La demande doit être signée par le responsable (PDG, directeur général ou adjoint, rédacteur en chef ou adjoint) et comprendre les informations et justificatifs suivants :

- une lettre de demande (avec le titre, la présentation du poste, la ville où les journalistes seront affectés) signée par un responsable du média

- une présentation des journalistes envoyés en Chine (avec la photocopie de leur passeport, CV et contacts)

- une photocopie de leur carte de presse

Les bureaux des médias étrangers à l’étranger qui souhaitent employer des citoyens de leur pays ou d’un pays tiers dans leur équipe doivent demander l’autorisation au département de l’Information et suivre les procédures légales.

Si le correspondant ou membre de l’équipe envoyé en Chine par un média étrangers est l’époux d’un employé d’une organisation internationale étrangère basée en Chine qui dispose de privilèges diplomatiques ou consulaires, une note soumise par le gouvernement du pays ou l’organisation internationale doit être présentée pour déclarer que l’époux renonce à ses droits et immunité au département de l’Information lors de la demande. Après acceptation, l’époux de l’employé doit changer son passeport en un passeport ordinaire.

3. Si plusieurs organismes de presse envoient le même journaliste comme correspondant permanent en Chine, ils doivent remplir respectivement les formalités susmentionnées en précisant le mandat et la mission du journaliste concerné.

4. Après avoir obtenu l’autorisation du Département de l’Information du ministère chinois des Affaires étrangères, les journalistes et leur famille doivent déposer une demande de visa J-1 auprès de l’ambassade de Chine en France (service consulaire, guichet N°1). Les personnes n’ayant pas le statut de journaliste et leur famille demandent le visa Z (visa de travail). Les attestations de parenté sont obligatoires.

Attention :

- La délivrance de ce type de visas est généralement longue (plusieurs semaines), en particulier pour l’établissement d’un nouveau bureau ou une création de poste.

- Le renouvellement de ce type de visa n’est pas automatique. Les autorités chinoises requièrent notamment que le demandeur ait passé au minimum six mois sur le territoire chinois.

- Des informations sur les règlements régissant les activités des correspondants permanents sont accessibles sur le site du centre chinois de la presse étrangère, qui dépend du ministère chinois des Affaires étrangères.

Cette note est destinée à votre simple information. Elle n’engage pas l’ambassade de France en Chine et n’a aucune valeur au regard des autorités chinoises.
Pour votre demande de visa et toute information relative aux conditions de tournage, le service de presse de l’ambassade de France en Chine vous invite à contacter directement les services consulaires de l’ambassade de Chine en France.

Dernière modification : 02/08/2016

Haut de page