Conseils consulaires et Assemblée des Français de l’étranger

La loi du 22 juillet 2013 a modifié la représentation des Français établis hors de France. Des élections se sont tenues en mai 2014.

1- Les instances représentatives des Français établis hors de France


La loi n°2013-659 du 22 juillet 2013 a instauré deux instances représentatives des Français établis hors de France : les conseils consulaires (organe de proximité nouvellement créé à partir de mai 2014) et l’Assemblée des Français de l’étranger (institution qui existe depuis 1948).

1.1- Les conseils consulaires

Auprès de notre Ambassade à Pékin et de chaque poste consulaire en Chine, un conseil consulaire est chargé de formuler des avis sur les questions consulaires ou d’intérêt général, notamment culturel, éducatif, économique et social, concernant les Français établis dans la circonscription.

Les conseils consulaires peuvent donc être consultés sur toute question concernant les Français établis dans la circonscription et relative à la protection sociale et à l’action sociale, à l’emploi, à la formation professionnelle et à l’apprentissage, à l’enseignement français à l’étranger et à la sécurité.

Chaque année, l’ambassadeur ou le chef de poste consulaire présente au conseil consulaire un rapport sur la situation de la circonscription consulaire et faisant l’état des lieux des actions menées dans les domaines de compétences du conseil consulaire.

1.2- L’Assemblée des Français de l’étranger.

JPEGL’Assemblée des Français de l’Etranger est l’assemblée représentative des Français établis hors de France, porte-parole des Français de l’étranger et défenseur de leurs droits et intérêts. L’assemblée est l’interlocuteur du gouvernement et des postes diplomatiques et consulaires sur toutes les questions relatives à l’expatriation, en France, comme à l’étranger.

L’Assemblée des Français de l’étranger se réunit deux fois par an en session plénière (en mars et septembre).

Les membres de l’AFE travaillent en commissions. Ils élaborent des rapports, des résolutions, soumettent des avis motivés au gouvernement, des vœux aux ministères et des motions à l’administration en faveur des Français de l’étranger. Ils interpellent l’administration par des questions écrites, orales ou d’actualité. Ils sont représentés dans diverses institutions ou organismes publics touchant à tous les domaines de la vie à l’étranger (enseignement, emploi, affaires sociales, sécurité, aide juridique, etc.).

2- Les conseillers consulaires


A compter de mai 2014, des conseillers consulaires sont élus au suffrage universel direct pour 6 ans. La Chine comporte quatre circonscriptions électorales qui ont chacune leurs propres conseillers consulaires :

  • 1ère circonscription : Canton, Wuhan, Chengdu (3 conseillers)
  • 2ème circonscription (avec la Mongolie et la Corée du Nord) : Pékin, Shenyang, Oulan-Bator, Pyongyang (3 conseillers)
  • 3ème circonscription : Hong Kong et Macao (4 conseillers)
  • 4ème circonscription : Shanghai (4 conseillers)

Le nombre de conseillers consulaires à élire dans chaque circonscription est déterminé en fonction de la part de la population française de chaque circonscription électorale dans le total des inscrits au registre des Français établis hors de France.

Les modalités de vote pour cette élection sont le vote en personne, le vote par procuration et le vote électronique.

L’élection a lieu au scrutin de liste à un tour, à la représentation proportionnelle suivant la règle de la plus forte moyenne, sans adjonction ni suppression de noms et sans modification de l’ordre de présentation.

3- Les conseillers à l’Assemblée des Français de l’étranger


A compter de juin 2014, les conseillers à l’Assemblée des Français de l’étranger sont élus pour six ans par (et parmi) les conseillers consulaires, au scrutin de liste à un tour, sans adjonction ni suppression de noms et sans modification de l’ordre de présentation.

Neuf conseillers à l’Assemblée des Français de l’étranger sont élus dans la circonscription électorale Asie-Océanie qui rassemble les postes consulaires suivants :

Circonscription pour l’élection des conseillers consulairesCirconscriptions consulaires
Australie, Fidji, Papouasie-Nouvelle-Guinée Sydney, Canberra, Suva, Port Moresby
Cambodge Phnom Penh
Chine ― 1re circonscription Canton, Wuhan, Chengdu
Chine ― 2e circonscription (avec Mongolie et Corée du Nord) Pékin, Shenyang, Oulan-Bator, Pyongyang
Chine ― 3e circonscription Hong Kong et Macao
Chine ― 4e circonscription Shanghai
Corée du Sud, Taïwan Séoul, Taipei
Inde ― 1re circonscription (avec Bangladesh, Népal, Sri Lanka) New Delhi, Bangalore, Bombay, Calcutta, Dacca, Katmandou, Colombo
Inde ― 2e circonscription Pondichéry et Chennai
Indonésie Jakarta
Japon Tokyo, Kyoto
Laos Vientiane
Malaisie, Brunei Kuala Lumpur, Bandar Seri Begawan
Nouvelle-Zélande Wellington
Philippines Manille
Singapour Singapour
Thaïlande, Birmanie Bangkok, Rangoun
Vanuatu Port-Vila
Vietnam Hô Chi Minh-Ville, Hanoi

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/vivre-a-l-etranger/voter-a-l-etranger-20721/listes-des-deputes-senateurs-et/

Dernière modification : 26/08/2014

Haut de page