Conseils de vigilance

Quelques conseils de bon sens permettent de minimiser les risques de commettre ou de subir un délit lors d’un séjour en Chine.

1- Pratiques à proscrire


En Chine, un certain nombre de comportements sont proscrits :

  • conduire en état d’ivresse ou sous l’emprise de produits stupéfiants ;
  • conduire une moto/voiture sans permis, sans assurance ;
  • détenir et / ou consommer des stupéfiants (cannabis, cocaïne…) ;
  • recourir à la prostitution ;
  • participer à des jeux d’argent (paris, jeux de carte...) ;
  • porter des coups et blessures ;
  • porter atteinte à l’ordre public.

En cas d’infraction à la loi, la police chinoise peut vous imposer une amende et/ou une détention administrative pouvant aller jusqu’à 15 jours. Cette sanction peut être assortie d’une obligation à quitter le territoire et d’une interdiction de séjour en Chine pendant 10 ans. Les comportements les plus graves font l’objet d’une enquête criminelle pouvant déboucher sur une longue peine d’emprisonnement prononcée par une juridiction chinoise.

Il est fortement conseillé aux parents d’adolescents de les sensibiliser à ces questions. Leur comportement peut en effet influer sur la pérennité du séjour en Chine de l’ensemble de la famille.

De manière générale, ne vous laissez pas envahir par le sentiment de grande sécurité que peut procurer la vie en Chine et évitez tout comportement à risque que vous n’auriez pas en France.

2- Autres conseils


La conduite en Chine peut s’avérer dangereuse en raison du nombre croissant d’automobilistes et de l’interprétation souvent libérale qu’ils font du code de la route (notamment en matière de priorité). Le port du casque est désormais obligatoire en Chine pour la conduite de deux roues.

Il est déconseillé de laisser de jeunes enfants ou un adulte ne détenant pas toutes ses facultés (état d’ébriété, par exemple) prendre le taxi sans l’accompagnement d’une personne de confiance.

Lors de vos sorties, ne laissez jamais votre verre sans surveillance. Des cas d’agression par administration de substance nuisible ont été recensés à Shanghai comme dans toute grande ville cosmopolite.

En cas de différend avec une personne chinoise, il convient de demeurer calme en toute circonstance et de ne jamais recourir aux menaces ou à la violence. Il est également utile de rappeler que la loi chinoise prévoit une procédure de "conciliation" entre les parties. Les victimes chinoises étant sensibles au repentir des auteurs, mieux vaut une bonne conciliation qu’un mauvais procès.

Le consulat rappelle qu’il est indispensable aux résidents et aux Français de passage de disposer d’une assurance garantissant les frais médicaux et un éventuel rapatriement sanitaire. Certaines hospitalisations d’urgence nécessitent le paiement d’une avance parfois conséquente.

Enfin, les ressortissants étrangers exerçant une activité professionnelle ou effectuant un stage doivent s’assurer qu’ils disposent du visa adéquat leur permettant d’exercer cette activité - ce qui n’est pas le cas du visa L (tourisme). Tout étranger en situation irrégulière s’expose à être placé en rétention administrative pour une durée maximale de quinze jours, au paiement d’une amende pouvant aller jusqu’à 20 000 RMB et à une mesure d’expulsion du territoire chinois.

3- Principales escroqueries constatées


A Shanghai, comme dans toute grande métropole, il convient de rester vigilant face à la petite délinquance qui vise particulièrement les étrangers. Quelques rappels sur les escroqueries et délits les plus fréquemment rencontrés :

  • Pickpockets (présence fréquente sur les lieux touristiques). Ayez toujours votre sac en vue, faites des photocopies de vos documents importants (passeport, visas, billets d’avion), disposez du numéro d’opposition de votre carte bleue, laissez vos objets de valeur dans un coffre.
  • Escroqueries réalisées par des rabatteurs (généralement des jeunes chinoises anglophones) dont l’objectif est la surfacturation des prestations à des tarifs exorbitants (plusieurs milliers de yuans) généralement sous la menace physique de complices. Cela concerne, entre autres, les invitations à assister aux cérémonies de thé, à visiter un salon de massage ou un bar à hôtesses (la prostitution est illégale en Chine et peut entraîner une détention administrative), à se rendre dans un café avec des étudiant(e)s en anglais, à se rendre dans une exposition d’art ou à recourir à un taxi clandestin (en outre, il convient d’être vigilant à un possible échange des cartes de transport par le conducteur du taxi au moment du paiement).
  • Escroqueries réalisées au téléphone pour obtenir vos numéros de carte ou de compte bancaires (personne se présentant comme officier de police ou agent de banque,…).
  • Escroqueries réalisées lors des transactions immobilières par de faux agents immobiliers.
  • Escroqueries aux faux ordres de virement réalisées dans le cadre d’un accord commercial.
Si vous êtes victime d’une escroquerie ou d’un acte délictueux à Shanghai, il convient de prendre contact immédiatement avec la police pour dénoncer les faits : appelez le 110 ou le 962.288 (centre d’appel multilingue de la ville de Shanghai).

Dernière modification : 22/04/2016

Haut de page