Communiqué de Laurent Fabius, Président de la COP21

Suite aux attentats du 13 novembre, M. Laurent Fabius, ministres des Affaires étrangères et du développement international, et président de la COP21, précise que la COP21 aura bien lieu, mais avec des conditions de sécurité renforcées. En revanche, les marches pour le climat ne seront pas autorisées.

La COP21 doit permettre la mobilisation de tous pour le climat. La société civile est appelée à y prendre sa pleine place.

Elle sera donc fortement présente sur le lieu même du Bourget où l’Espace « générations climat » accueillera, pendant toute la durée de la Conférence, plus de trois cents événements, débats et conférences. Une mobilisation importante, comportant de nombreux événements, est également prévue partout en France. Tous ces événements sont maintenus, à l’exception des déplacements scolaires sur le site du Bourget.

La situation créée par les attentats odieux du 13 novembre et les investigations menées depuis imposent toutefois que les conditions de sécurité soient renforcées. Dans ce cadre, la totalité des manifestations organisées dans les espaces fermés et aisément sécurisables seront maintenues. En revanche, afin d’éviter tout risque supplémentaire, le Gouvernement a décidé de ne pas autoriser les marches pour le climat prévues sur la voie publique à Paris et dans d’autres villes de France les 29 novembre et 12 décembre.

C’est une décision difficile et qui décevra sans doute certains de ceux qui envisageaient d’y participer mais, dans le contexte actuel, l’exigence de sécurité l’impose.

Elle ne remet nullement en cause la nécessité pour la COP21 d’accueillir très largement – ce sera le cas – la société civile et ses organisations qui remplissent un rôle majeur.

Dernière modification : 03/05/2016

Haut de page