Centenaire de la Première Guerre mondiale : Hommage aux combattants [中文]

PNG

Il y a 96 ans, l’armistice du 11 novembre mettait fin à la Première guerre mondiale. Cette journée sera également l’occasion de rendre hommage à tous les combattants de la Grande Guerre avec l’organisation d’une cérémonie internationale, dans le Pas-de-Calais, à proximité de la nécropole nationale de Notre-Dame-de-Lorette, avec la participation du Président de la République. Un Mémorial international y sera inauguré et affichera tous les noms des combattants tombés sur les champs de bataille du Nord-Pas de Calais durant le conflit.

Français et Allemands s’y sont durement affrontés en 1914 et 1915. A compter du printemps 1915, les troupes de l’Empire britannique y ont été à leur tour massivement engagées, avec des hommes venus du Royaume- Uni (Anglais, Ecossais, Gallois, Irlandais) et des autres territoires de l’actuel Commonwealth, en particulier du Canada, d’Australie, de Nouvelle- Zélande, d’Inde et d’Afrique du Sud.

Conçu comme un hommage à la paix durable instituée sur le continent européen, le Mémorial international de Notre-Dame-de-Lorette accueillera par ordre alphabétique les noms de 600 000 soldats, amis et ennemis d’hier, mêlés sans distinction de nationalité, de grade ou de religion et réunis, cent ans après, dans un même souvenir et un même hommage.

Cette année, plus de 1500 événements se tiennent dans toute la France pour commémorer la première guerre mondiale et d’autres commémorations entretiendront ce souvenir au sein de la société française dans les quatre années à venir.

C’est l’ensemble de la société qui est dépositaire de cet héritage. Les musées, les services d’archives, les professeurs d’histoire et les chemins de mémoire aménagés sur le champ de bataille sont appelés à endosser le rôle de « passeurs » pour transmettre aux générations futures l’histoire et les mémoires de la Guerre de 14-18.

Pour tous les Français, le Centenaire est un temps d’introspection civique et de réflexion historique autour d’une mémoire unificatrice porteuse de valeurs. Champ de bataille de l’Europe et du monde, la France a la responsabilité d’accueillir chez elle les descendants des combattants et des travailleurs étrangers mobilisés sur son territoire durant le conflit.

En savoir plus : http://centenaire.org/en

Dernière modification : 14/04/2016

Haut de page