Forum sino français de la créativité de Shekou

M. Bertrand Furno s’est exprimé lors du Forum de la créativité de Shekou (Shenzhen), organisé par le comité France et le comité Chine de l’UNESCO, la ville de Shenzhen et le groupe China Merchants.

JPEG

Allocution de M. Bertrand Furno, consul général de France à Canton au Forum de la créativité de Shekou :

Monsieur le Maire de Shenzhen,
Monsieur le Directeur de la propagande de Shenzhen,
Monsieur le Président de China Merchants Group,
Mesdames et Messieurs les directeurs d’institutions culturelles et scientifiques françaises et chinoises,
Mesdames et Messieurs, Chers Amis,

C’est pour moi un grand plaisir et un honneur d’ouvrir les travaux et de prendre part à cette première journée du Forum sur la créativité numérique organisé par le comité national de Chine de l’Unesco, le comité national Français de l’Unesco, et le gouvernement Municipal de Shenzhen, avec le soutien financier de China Merchants Group, en présence des nombreux spécialistes qui se sont déplacés de France et de toute la Chine.

Le forum sur la créativité numérique fait partie du programme des manifestations organisées dans le cadre du 50ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques franco-chinoises et son Excelle l’Ambassadeur Maurice GOURDAULT-MONTAGNE, retenu à Beijing par ses obligations, m’a demandé de le représenter.
Ce forum a également été inclus dans la déclaration conjointe de la 1ère session du dialogue de haut niveau sur les échanges humains entre la République Française et la République Populaire de Chine, qui s’est déroulée à Paris le 18 septembre 2014, sous la présidence de M. Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères et du développement international, et Mme Liu Yan Dong, vice premier ministre de la RPC.
Il a été rappelé à cette occasion l’importance des échanges humains dans leurs différentes dimensions (étudiants, enseignants, chercheurs, artistes, intellectuels) qui constituent l’un des axes essentiels des relations franco-chinoises.

Je rappellerai à cet égard deux initiatives symboliques prises par la France, à la suite du geste politique visionnaire du Général de Gaulle en 1964.

Non pas proposer d’abord à la Chine d’acheter des Caravelles, l’Airbus de cette époque, mais envoyer à l’Académie des Sciences de Pékin le plus grand physicien français, le Professeur Alfred Kastler, Prix Nobel en 1966, qui avait été parfaitement reçu par ses homologues chinois.

De même, on dit que le Général de Gaulle s’était personnellement intéressé au choix du service de thé de notre nouvelle Ambassade à Pékin, qui devait associer la tradition millénaire de la porcelaine en Chine au savoir-faire français de la Manufacture de Sèvres.

Pour revenir à l’événement de ce jour, je forme le vœu que l’organisation de ce premier forum qui doit beaucoup à MM. Denis Laming et Jean Audouze soit la rampe de lancement d’une plate-forme pour les échanges intellectuels, qui devrait favoriser la coopération de long terme entre nos institutions culturelles et scientifiques.
L’intensification des échanges entre nos élites est en effet incontournable pour densifier les relations amicales et fraternelles entre les peuples français et chinois.
Je vous remercie de votre attention.

Dernière modification : 03/05/2016

Haut de page