A la rencontre des francophiles de Changsha

M. Philippe Martinet, Consul général de France à Wuhan, est venu à la rencontre des francophiles et francophones du Hunan le samedi 21 mai, pour échanger sur la francophonie.

Les chefs des départements universitaires de français, les enseignants, les lecteurs français ainsi que les étudiants africains francophones et les francophiles de Changsha et de Xiangtan se sont réunis au bar à vins Vinjoy pour échanger avec le Consul général sur les besoins, les projets et les propositions pour étendre, mieux faire connaitre et faire vivre la francophonie à Changsha. Les étudiants africains francophones ont fait de nombreuses propositions pertinentes tant sur le volet de la langue-culture française, de la professionnalisation en français que de la découverte des pays francophones par le public local. Les interventions des enseignants et des lecteurs ainsi que les nombreux échanges qui ont suivi, ont montré qu’il existe à Changsha un très fort appétit de langue-culture française et de francophonie. Ces domaines suscitent un large intérêt et peuvent se décliner de multiples façons pour répondre à la curiosité et aux attentes d’un public de tous les âges et tous les profils, de plus en plus nombreux à Changsha et dans ses environs.

JPEG

Le dimanche 22 mai, le Consul général de France à Wuhan a inauguré le nouveau campus de l’école de pâtisserie française Belle vie à Changsha qui fêtait aussi la 4ème rencontre des anciens étudiants de l’établissement. 300 pâtissiers étaient présents pour célébrer l’évènement, parmi les quelque 2.000 pâtissiers formés par l’école depuis sa création.

Preuve que la gastronomie française en général et la pâtisserie en particulier ne sont pas en reste dans le cœur des habitants du Hunan.

Changsha est la capitale de la province du Hunan, en Chine du centre. La langue-culture française y est déjà bien implantée de par les établissements des niveaux primaire, secondaire et supérieur où le français est enseigné.

Parmi ceux-ci, on trouve par exemple l’école primaire rattachée à l’université du Hunan qui a ouvert une section de français précoce en septembre 2014 ; le lycée des langues étrangères de Changsha, le lycée Yali (classé dans les 10 meilleurs lycées de Chine) ainsi que le lycée numéro 1, établissement où le français est enseigné par la représentante de la région Centre-Val de Loire. En effet, cette région française est jumelée avec la province du Hunan depuis 1991.

Au niveau de l’enseignement supérieur, l’offre de français est largement présente et plusieurs universités possèdent un département de français. Cet engouement pour la langue-culture française est avéré depuis de nombreuses années puisque le département de français de l’université de Centre-Sud a été ouvert en 1972 et celui de l’université de la ville de Xiangtan en 1993 (ces 2 universités forment en français jusqu’au niveau master). Plusieurs autres universités à Changsha possèdent également un département de français délivrant une licence de français, élargissant ainsi l’offre de formation en français dans le Hunan. Celle-ci continue de prendre de l’ampleur puisqu’en septembre 2015, c’est l’université de commerce du Hunan qui a ouvert son département de français. Par ailleurs, plusieurs lycées et universités dispensent également un enseignement de français comme deuxième langue vivante.

Pour tout savoir sur les prochains évènements de culture française à Changsha : http://www.ambafrance-cn.org/Ouverture-du-Festival-Croisements-2016-a-Changsha

Dernière modification : 15/07/2016

Haut de page