28 juin - 7 août Exposition : Wilfredo Lam - Lam et les poètes français [中文]

Peintre de renommée internationale, Wifredo Lam (1902-1982) a assidument fréquenté les mouvements d’avant-garde et les milieux littéraires de son époque. C’est au contact des plus grands poètes français que le peintre a développé un art de l’estampe sensible, libre et fluide. Plus d’une centaine d’estampes seront présentées dans cette exposition, produites pour illustrer les œuvres d’André Breton, Aimé Césaire, René Char, Antonin Artaud...

JPEG

Le peintre cubain Wifredo Lam (1902-1982), né d’un père chinois et d’une mère d’ascendance africano-hispanique, qui a fait de la France sa terre d’adoption et d’influence à partir des années 30, est l’initiateur d’une peinture métissée alliant modernisme occidental et symboles africains ou caribéens. Il a côtoyé tous les mouvements d’avant-garde de son époque – cubisme, surréalisme, CoBrA – qui incitent à la liberté, favorisent l’accès à l’inconscient ou explorent le merveilleux à travers l’automatisme graphique... Mais Lam affronte également les problèmes du monde ; il poursuit dans son œuvre le même combat que son ami Aimé Césaire : « peindre le drame de son pays, la cause et l’esprit des Noirs ».

Fréquentant les milieux littéraires de son époque, c’est au contact des plus grands poètes français que le peintre a développé un art de l’estampe sensible, libre et fluide. Plus d’une centaine d’estampes seront présentées dans cette exposition, produites pour illustrer les œuvres d’André Breton, Aimé Césaire, René Char, Antonin Artaud...
Outre André Breton, Wifredo Lam va nouer avec Aimé Césaire une amitié profonde. Les deux hommes se rencontrent à Fort-de-France où Lam a fait escale après avoir fui la France envahie par les Allemands.
Il illustrera l’édition cubaine de Retour au pays natal de Césaire. Dans les années 50-60, il collabore aussi avec André Pieyre de Mandiargues (Le Croiseur noir) et surtout avec René Char pour le magnifique livre À la santé du serpent. Lam travaille aussi avec Ghérasim Luca pour l’ouvrage Apostroph’ Apocalypse ; ce chef d’œuvre, tant par le texte et les illustrations que par l’impression et la typographie, sera présenté dans son intégralité dans cette exposition.

Guangdong Museum of Art, 38 Yanyu Lu, Ersha Island, Yuexiu District
广东美术馆, 越秀区二沙岛烟雨路38号

Dernière modification : 01/06/2016

Haut de page